Maitriser les coûts

Comment alléger sa facture informatique ?  Pour les entreprises, une réponse consiste à adopter des plates-formes techniques de dernière génération.

Mais, le diable se nichant souvent dans les détails, une migration vers de nouveaux systèmes doit être anticipée dans tous ses aspects : coûts des équipements, des licences et de la maintenance, performances, indépendance vis-à-vis des fournisseurs, évolutivité, formation, hébergement, etc. 

La démarche est d'importance, car un gros tiers des dépenses informatiques va à l'achat de matériels (serveurs, stockage, PC, réseaux) ou de logiciels.  Et, en ce qui concerne les PME, les serveurs, le stockage ainsi que les plans de reprise d'activité (PRA) arrivent en tête de la liste de leurs courses.  Dans ce cadre, le cabinet d'études Gartner, qui a rassemblé les vingt-cinq remèdes les plus connus en matière d'économies, cite le recours à la virtualisation, que ce soit des serveurs ou du stockage (remède numéro 11), ou à l'open source (remède numéro 14).  Sur le terrain, cela nécessite quelques précautions.